Rediffusion : Conférence plénière : Les langues d’outre-mer : de quel(s) droit(s) ?

Véronique BERTILLE

 

En droit, les langues d’outre-mer sont appréhendées comme des « langues régionales » et des « langues de France ». Dans les faits, elles se trouvent néanmoins dans une situation différente : contrairement au constat selon lequel les langues autres que le français parlées sur le territoire hexagonal ont de moins en moins de locuteurs, certaines langues d’outre-mer sont très pratiquées. Elles sont souvent les langues maternelles des populations locales et elles sont même, pour certains locuteurs, les seules langues maîtrisées. Leur importance a été prise en compte dans les règles relatives au statut des territoires dans lesquels elles sont en usage. Mais ce cadre juridique ne permet pas aux locuteurs des langues d’outre-mer non seulement de préserver et valoriser leur langue mais plus fondamentalement encore d’exercer pleinement leurs droits.

Chaque conférence plénière dure 30 minutes, et est suivie de 30 minutes de discussion.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *